Purifier l'eau des captages externes


Il est important de comprendre que le système de filtration de l’eau Amilo est avant tout prévu pour l’eau du réseau, avec une qualité de l’eau fournie aux normes européennes. Normes qui ne sont parfois pas respectées, sans parler de l’ajout en quantité du chlore. Et ceci est déjà un problème pour maintenir une qualité d’eau optimale permanente (raison pour laquelle le système Amilo intègre une cartouche centrale de gros volume de charbon KDF).

Lorsque nous nous positionnons sur des captages, tels puits, forages, sources ou réserves d’eaux de pluies, les problématiques ne sont pas exactement les mêmes et la qualité de l’eau peut être amenée à fluctuer dans des proportions qui sont parfois difficiles à appréhender en amont.

Par exemple, un forage peu profond (moins de 20m) alimenté par une nappe phréatique dans un environnement de cultures intensives peut être sujet momentanément à de fortes hausses des pesticides aux moments des épandages saisonniers. Autre exemple, un puits alimenté par un courant d’eau qui passe en amont sous une zone d’élevage, peut nous retrouver confrontés à une forte hausse subite de la microbiologie sur un laps de temps donné. Et dans ces cas, les analyses ne détecteront pas forcément la problématique, si elles sont faites en dehors de ces périodes sensibles.

Rappelons qu’avec l’eau, nous sommes sur un bien de consommation quotidien vital qui peu impacter directement l’organisme, c’est donc un aspect très sensible du point de vue des législations, en terme de santé publique. D’où les incitations systématiques des différents organismes d’Etat à se raccorder aux réseaux d’eau collectifs.

Néanmoins, dans la majorité des cas, il est tout à fait possible de purifier, en toute tranquillité, l’eau d’un captage et d’avoir effectivement une eau de meilleure qualité que celle du réseau non filtrée !

Il donc est nécessaire d’avoir une analyse d’eau au moins sur les paramètres standards proposés par les laboratoires d’analyses pour l’eau ‘potable’ (microbiologie, minéraux et notamment dureté, turbidité, ph …) et si possible en plus les métaux lourds et pesticides susceptibles d’être présents en local en fonction de l’environnement.

Un site pour trouver un laboratoire : http://social-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/article/laboratoires-agrees-pour-le-controle-sanitaire-des-eaux
Une analyse d’eau basique coûte de 200 à 350€ (avec métaux lourds et pesticides, selon le nombre recherché cela peut vite monter entre 700 et 2500€).
Top