[email protected] | 09.82.27.56.13

Agent Amilo Agréé

La menace des microplastiques dans les rivières et les océans

Les microplastiques dans nos océans

Souvent invisibles à l’œil nu, ces infimes particules de plastiques sont dramatiquement présentes dans nos océans. Selon une étude récente (2021) on estime que la quantité de fragments de microplastiques présents à la surface de nos océans est de 24 000 milliards ! Cette quantité est 5 fois plus importante que celle révélée dans la précédente étude de 2015. La taille des microplastiques va de quelques nanomètres à plusieurs millimètres mais une fourchette de poids a été évaluée : entre 80 000 et 500 000 tonnes selon le chercheur de l’IFREMER François Galgani (co-auteur de l’étude).

On sait désormais que les microplastiques se retrouvent dans toutes les strates de la chaîne alimentaire, jusque dans nos assiettes et nos bouteilles d’eau minérale. Leur nocivité sur nos organismes est mal connue mais certaines études récentes avancent le chiffre de l’équivalent d’une carte de crédit par semaine – chiffre variant selon le milieu de vie, l’alimentation et le type d’eau consommée.

carte des microplastiques dans les océans
Cartes issues du site https://microplastics.springeropen.com/articles/10.1186/s43591-021-00013-z/figures/4

Chaque année, des millions de tonnes de microplastiques déferlent des rivières

L’on estime actuellement que seulement 20% des pollutions plastiques sont versées directement dans les océans. 80% des microplastiques proviennent des rivières et fleuves.

Dans le sud-ouest (bassin Adour) une association effectue des mesures des microplastiques dans l’eau de la Nive, vous pouvez voir la carte interactive de leurs résultats sur leur site.

Les causes des pollutions aux microplastiques

le plastique dans les rivières
Le plastique dans nos rivières

Elles sont encore mal cernées mais il existe de très fortes présomptions quant à l’origine des microplastiques dans nos rivières et donc nos océans.

  1. Microbilles issues des cosmétiques non traitées par les centrales d’épuration (même si la loi Française les interdit depuis 2018). Exfoliants, dentifrices, shampoings, gels douches…ces microbilles étaient présentes dans de nombreux produits et leur élimination de nos eaux est un problème de santé publique
  2. Machines à laver le linge : des milliards de fibres synthétiques sont produites chaque jour par nos lave-linge.
  3. Fragmentation des morceaux de plastique de plus grandes tailles : ce sont les matières plastique de notre quotidien, bouteilles, flacons, sacs…qui proviennent des crues, des décharges sauvages et autres “accidents”.
Ebook Amilo sur l'eau, ses problématiques et traitements

Ne partez pas sans l'ebook Amilo !

48 pages d’informations sur l’eau : ses qualités, ses pollutions, les méthodes de traitement…mais aussi des enquêtes, des tests, des comparatifs…

Votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue !

Vous souhaitez être rappelé ?