fbpx

Comparatif des méthodes de filtration de l’eau

Il existe une quantité de systèmes différents pour filtrer l’eau, mais on distingue principalement 4 grandes familles :

MéthodeLes +Les
Charbon de coco Charbon de coco compressé Existe depuis des centaines d’années
Média filtrant le plus utilisé au monde
Très large spectre de rétention des molécules
Bonne performance de filtration
Ni rejet ni perte de débit
Changement des cartouches plus ou
moins fréquents selon les cas
CéramiqueFiltration par céramiqueMéthode très ancienne
Très diffusée dans les pays du tiers-monde
Bon pouvoir de filtration
Longévité même avec des eaux très encrassées
Débit réduit
Entretien important
Ne filtre qu’un seul point d’eau
Osmose inverse Filtration par osmose inverse Méthode ancienne et éprouvée. Créée par la NASA il y a +/- 50 ans.
Haut pouvoir de filtration
Rejets (6L pour 1L filtré)
Retient les minéraux. L’eau est « morte » et doit être revitalisée.
Ne filtre qu’un seul point d’eau
Réduit le débit
Tissu (ou synthétique) Filtration par tissu Principalement utilisé en pré-filtration (sédiments…)
Retient les molécules les plus grosses
Ne filtre pas les pesticides et les molécules chimiques
telles que les résidus médicamenteux
Les principales solutions de filtration de l’eau

Le charbon actif reste le moyen de filtration le plus efficace et le plus pratique à utiliser. Cependant il n’a pas toujours eu très bonne presse, notamment les carafes. Le charbon actif étant poreux et alvéolé, des bactéries peuvent s’y loger si l’eau stagne longtemps dans la carafe et qu’elle est mal entretenue.

C’est pour cette raison que le système de filtration Amilo est doté d’un pré-filtre composé d’une tresse imprégnée d’argent dont les propriétés antibactériennes sont connues depuis l’Antiquité. Ainsi l’eau qui peut stagner dans la ligne de filtration est exempte de germes et bactéries. Bien entendu, les particules d’argent sont ensuite retenues par la cartouche de filtration principale.

Le système de filtration Amilo utilise la technique du charbon actif compressé. La technologie utilisée est révolutionnaire, à base de fibres imprégnées de charbon actif en poudre. La cartouche est ensuite moulée à l’état humide pour obtenir un charbon compressé. Cet assemblage va permettre d’associer à la fois les qualités de rétention du charbon bloc pour une microfiltration très profonde jusqu’à une finesse de 0,5 microns tout en conservant un débit élevé de l’eau pour toute l’habitation.

Retour haut de page